Jean-Pierre Ressot (1938-2014)

 

(Source de la photographie : Donatella Pini)

Portrait par Boyer Denise

Fonction(s) ou statut(s) à l’Institut d’Études Hispaniques :

étudiant (1956-1962)

assistant (1966-1978)

maître assistant (1978-1988)

maître de conférences (1988- 2003)

Son don des langues et son goût pour la littérature avaient orienté Jean-Pierre Ressot vers l’espagnol. Reçu parmi les premiers à l’agrégation, en 1962, il est d’abord professeur au lycée de Poitiers (1962-1964), puis coopérant à l’Académie Royale Militaire de Meknès (1964-1966) avant d’être recruté à la Sorbonne qui allait devenir Paris IV-Sorbonne quelques années plus tard. Il y a été successivement assistant, maître-assistant et maître de conférences. Sa facilité de contact, sa clarté d’esprit et sa curiosité intellectuelle l’ont immédiatement fait estimer de tous. Il a été l’un des premiers à l’Institut Hispanique à s’intéresser aux approches nouvelles du phénomène littéraire dérivées du structuralisme. C’est ce qui l’a amené très vite à créer avec quelques collègues un enseignement d’initiation à la littérature de première année inspiré de ce type de travaux, l’UE 102, dont beaucoup d’anciens étudiants disent comme elle leur a été profitable. Il y a assuré pendant des années un groupe de TD et le cours magistral concernant le roman. De cette collaboration sont aussi sorties deux publications collectives, l’article «Notes sur Tiempo de silencio» (1976), réédité en 2001 lorsque le roman figurait au programme de l’agrégation, et le manuel Poésie et poétique (1981), objet de plusieurs rééditions. Jean-Pierre Ressot a aussi assuré en troisième année, alors dite de licence, des cours concernant le roman espagnol contemporain particulièrement appréciés. Il a souvent participé à la préparation des concours lorsqu’une œuvre du programme relevait de ses compétences.

Parallèlement à ces activités d’enseignement, Jean-Pierre Ressot menait ses travaux de recherche sur le roman contemporain et particulièrement sur Ramón J. Sender. Ses articles et communications, par leur rigueur, leur inventivité critique et la solidité de leur fondement théorique et méthodologique, sont des modèles du genre dont on peut regretter qu’ils n’aient pas été réunis en volume. Son ouvrage Apología de lo monstruoso: una lectura de la obra de Ramón J. Sender, publié l’année même de sa retraite, est l’équivalent d’une thèse d’État par sa qualité et son volume. Il a aussi publié des traductions et des éditions critiques.

Pour aller plus loin:

Bibliographie sommaire

Études critiques

« De Sender à Malraux… », in langes offerts à Charles-Vincent Aubrun. Paris, Éditions Hispaniques, II (1975), pp. 195-203. Réédité en espagnol in Ramón J. Sender: in memoriam. Antología crítica, José-Carlos Mainer ed. Zaragoza, DGA, 1983, pp. 333-341).

« Le personnage historique (Carlos II el Hechizado) chez Ramón J. Sender: figurativisation et illusion référentielle », in IVe Colloque du SEL: Le personnage en question. Toulouse, Travaux de l’Université de Toulouse – Le Mirail, série A, t. 29, 1984, pp. 195-203.

« Les Espagnols face à leur guerre: la solution négativiste de Ramon J. Sender ». Imprévue, 2, 1986, pp. 87-98.

« Tiempo histórico y texto », in Las representaciones del tiempo histórico, Jacqueline Covo éd.. Lille, PUL, 1994, pp. 39-46.

Apología de lo monstruoso: una lectura de la obra de Ramón J. Sender. Huesca, IEA, 2003, 512 p.

« Las seducciones estéticas de la locura (Ramón J. Sender) », in Follia, follie, Maria Grazia Profeti éd. Firenze, Alinea, 2006, pp. 387-401.

Traductions

L’aimant (Imán). Ramón J. Sender. Paris, Imprimerie Nationale,1994.

Le Mari le plus constant, Orphée (El marido mas firme, Orfeo). Lope de Vega. In Théâtre espagnol du XVIIe siècle, t. 1. Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1994.

Editions critiques

El viaje entretenido. Agustín de Rojas Villandrando. Madrid, Castalia, « Clásicos Castalia », 1972.

Monte Odina. El pequeño teatro del mundo. Ramon Sender. A Coruña, Ediciós do Castro, « Biblioteca del exilio », 2003)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.