Paul Guinard (1895-1976)

Professeur

Portrait par Martine Heredia 

Grand spécialiste de la peinture espagnole, Paul Guinard a enseigné de nombreuses années l’Histoire de l’art espagnol à L’Institut Hispanique. Après avoir pris sa retraite de l’université de Toulouse, il a assuré les cours de licence et de maîtrise en histoire de l’art à l’Institut.

J’ai eu la chance de suivre ses cours en licence, la dernière année de sa vie ; il meurt en effet à 81 ans, renversé par une voiture, devant la Casa de Velázquez où il résidait. La rue porte désormais son nom.

Agrégé d’histoire, détaché auprès du Ministère des Affaires étrangères, Paul Guinard est d’abord nommé, en 1922, professeur d’Histoire de l’art à l’Institut français en Espagne, activité absorbante qui l’oblige à renoncer à la thèse de doctorat qu’il avait entreprise sur le Greco. Il réalisera plus tard, en 1959, une thèse sur Zurbarán.

De 1932 à 1962, il est directeur de l’Institut français et il n’aura de cesse de servir la cause de l’art français en Espagne (première publication : Arte francés, manuels Labor, Barcelone) tout comme de faire connaître l’art espagnol en France (premier ouvrage : Madrid et l’Escorial, coll. Les villes d’art célèbres, Laurens, Paris, 1935).

De 1945 à 1962, il est conseiller culturel de l’Ambassade de France en Espagne. De 1955 à 1958 il est administrateur par intérim de la Casa Velázquez, au décès de Maurice Legendre en 1955, et jusqu’à la nomination de M. Terrasse, en 1957. Il s’occupe alors essentiellement de la haute administration et des manifestations officielles de la Casa. De 1962 à 1965, il est professeur d’Histoire de l’art à la faculté de lettres de l’Université de Toulouse et continuera de donner des cours d’art à Madrid, à la Complusense, et à l’Institut hispanique de la rue Gay-Lussac.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur Le Greco, Zurbarán, Velázquez, Goya, le Musée du Prado… qui ont contribué à faire connaître l’art espagnol en France.

Il devient en 1932 directeur de l’Institut français en Espagne et le restera pendant trente ans, soucieux de promouvoir la culture française en Espagne et de rendre accessible la culture espagnole en France.

Pour en savoir plus :

Quelques publications de Paul Guinard:

  • El Greco, Lausanne, Skira, 1956.
  • Zurbarán et les peintres espagnols de la vie monastique, Paris, Editions du temps, 1960.
  • Les peintres espagnols, Paris, Le Livre de poche, 1967.
  • Zurbarán, tout l’œuvre peint, Paris, 1975.
  • Goya, tout l’œuvre peint, Paris, 1976.

Et aussi, sur le passage de Paul Guinard en Espagne :

  • « Les années Guinard : 1932-1962 », in l’Institut français de Madrid : 100 ans de culture et d’enseignement (1910-2010), Madrid, 2010.
  • Jean-Marc Delaunay, Des palais en Espagne : L’Ecole des hautes études hispaniques et la Casa Velázquez au cœur des relations franco-espagnoles du XXe siècle (1898-1979), Madrid, Bibliothèque de la Casa Velázquez, 1994.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.