Lecture-spectacle de « L’art de l’interview » de Juan Mayorga

Mardi 17 octobre 2017 | 19h

Institut d’Études Hispaniques, salle Delpy

Lecture-spectacle / mise en espace de la pièce L’art de l’interview (Juan Mayorga) par Hervé Petit et la Compagnie La Traverse

Organisation: Hervé Petit et  Yves Germain

Après la création fin 2016 de Deux femmes qui dansent (2009) de Josep M. Benet i Jornet (traduit du catalan par Denise Boyer), Hervé Petit et la Cie La Traverse proposent une lecture-spectacle de L’art de l’interview (2013) traduit du castillan par Yves Lebeau.

Il y a cinq personnages : trois femmes, un homme et une caméra vidéo. Les femmes, qui vivent sous le même toit, sont une vieille dame, sa fille et sa petite-fille ; l’homme est un intrus ; la caméra, c’est une bombe. Un jour semblable aux autres, en tant qu’instrument en vue d’un exercice scolaire, la caméra entre dans la maison. D’un côté et de l’autre de l’objectif, les femmes jouent à s’interviewer. En jouant, elles rient et se font du mal. Beaucoup de mal. Ainsi l’auteur résume-t-il sa pièce. Ou comment un retour de mémoire (vécue ou imaginée) blesse toute une famille.

Avec Elsa Dupuy, Nikola Krminac, Béatrice Laoût et Catherine Perrotte. Direction Hervé Petit.

 

Entrée libre dans la limite des places disponibles  sur inscription préalable avant le 15 octobre 2017 auprès de yg.germain@orange.fr

 

Juan Antonio Mayorga Ruano

Né le 6 avril 1965 à Madrid, il est traduit en plusieurs langues et joué dans de nombreux pays. En 1988, il obtient un diplôme universitaire en philosophie et en mathématiques. Il poursuit ses études à Münster, Berlin et Paris. Il devient docteur en philosophie en 1997. Il exerce les fonctions de professeur de dramaturgie et de philosophie à l’École Royale Supérieure d’Art Dramatique de Madrid. En Espagne, il obtient en 2007 le Prix National du Théâtre. En France, il a, entre autres, été monté par Jorge Lavelli (Himmelweg, Le Garçon du dernier rang, Lettres d’amour à Staline). En 2012, la pièce Le Garçon du dernier rang est adaptée au cinéma par François Ozon  sous le titre Dans la maison.

Plusieurs de ses pièces ont été publiées en France aux éditions Les Solitaires Intempestifs de 2006 à 2012 (la plupart traduites par Yves Lebeau)  : Himmelweg, Hamelin, Les Insomniaques suivi de Copito ou les Derniers Mots de Flocon de Neige, Le singe blanc du zoo de Barcelone, la Tortue de Darwin, la Paix perpétuelle, Le Garçon du dernier rang, Lettre d’amour à Staline, Le Cartographe.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.