L’Archive du lundi n°74 – Un buste de Justo Sierra à la Sorbonne et l’inauguration du Pavillon Mexicain au sein de la cité universitaire de Paris

L’Archive du lundi n°74 – Un buste de Justo Sierra à la Sorbonne et l’inauguration du Pavillon Mexicain au sein de la cité universitaire de Paris

Depuis l’accord de coopération universitaire signé le 30 mars 2015, l’Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM), la plus grande université d’Amérique Latine, est devenue l’un des partenaires privilégiés de Sorbonne Université en matière de relations internationales (http://www.sorbonne-universites.fr/actions/international/temps-forts/mexique-un-partenariat-entre-sorbonne-universites-et-lunam.html). Mais les relations entre les deux institutions ont en fait été étroites au long du siècle dernier, comme le fait apparaître ici Carlos Belmonte, qui en rappelle un des temps forts.

4 articles extraits de la revue « Universidad de México » qui racontent l’histoire et les éloges mexico-français :

« Entrevista de los rectores de las Universidades de París y México », Revista de la Universidad de México, n°13, octobre 1947.

Braulio Solsona, « Homenaje a Justo Sierra en París », Revista de la Universidad de México, n°23, novembre 1948.

Carlos Serrano, « El pabellón de México en París », Revista de la Universidad de México, n°57, septembre 1951.

Carlos Serrano, « Un busto de Justo Sierra en la Sorbona », Revista de la Universidad de México, n°62, février 1952.


Nabor Carrillo, « Discurso del Rector de la UNAM (Dr. Nabor Carrillo) al inaugurar el Pabellón mexicano de la Universidad en París », Revista de la Universidad de México, n°3, novembre 1953.

Entre 1947 et 1953, deux événements vont affirmer la présence de l’Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM) au sein de l’Université Sorbonne, tous deux encouragés alors que l’hispaniste Jean Sarrailh était recteur (1947-1961, voir l’archive du lundi n°13 de Renée Clémentine Lucien « Jean Sarrailh 1891-1964, un hispaniste »).
Le premier fut l’installation dans la cour de la Sorbonne du buste de l’historien et pédagogue mexicain Justo Sierra (1848-1912). Le buste fut un cadeau offert par Luis Garrido, recteur de l’UNAM, en février 1952. Sierra avait refondé l’Université du Mexique et avait pris la Sorbonne – lors de l’inauguration en 1910 – comme marraine symbolique et modèle universitaire. Quatre ans auparavant (1948) Sarrailh reçut de la main de Carlos Serrano (adjoint culturel de l’ambassade mexicaine en France et ancien collaborateur de Justo Sierra à l’époque de la création de l’Université de Mexique) la médaille commémorative des 100 ans de la naissance de Sierra. L’acte fut à la fois un hommage à Sierra et un geste de Garrido afin de resserrer les liens avec l’hispanisme français.
La pose de la première pierre du Pavillon Mexicain à la Cité Universitaire et son inauguration ont marqué le deuxième grand moment des relations entre la Sorbonne et l’UNAM. Ces projets furent menés sous les auspices du recteur Sarrailh et de Garrido, puis du nouveau recteur de l’UNAM, Nabor Carrillo Flores, qui supervisa l’achèvement des travaux. En septembre de 1951, Carlos Serrano écrivit la chronique de la cérémonie lors de laquelle fut posée la première pierre et la présentation de la maquette du Pavillon faite par les frères Medellín, Roberto (ingénieur) et Jorge (architecte), accompagnés par M. Sarrailh et Jaime Torres Bodet, directeur Général de l’UNESCO. Finalement, en octobre 1953, Carrillo Flores inaugura le Pavillon, en présence de Sarrailh, rappelant l’influence de la Sorbonne dans l’Université mexicaine et le développement, au même moment, de la moderne cité universitaire de la capitale du Mexique.
Si nous connaissons la localisation du Pavillon, il faudrait essayer de retrouver le buste quelque part dans les couloirs et cours de la Sorbonne. Quant à la médaille, il est probable qu’elle se trouve parmi les affaires personnelles de Jean Sarrailh. Cela reste à vérifier et à photographier.

Carlos Belmonte Grey


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.