L’Archive du lundi n°68 – Livre à paraître recherche traducteurs !

L’Archive du lundi n°68 – Livre à paraître recherche traducteurs !

Pour ce lundi très spécial, Miguel Rodríguez nous présente le prochain ouvrage d’Antonio Niño, qui retracera un siècle d’histoire de l’Institut d’Études Hispaniques. Ce livre sortira en juin en espagnol, et nous avons besoin de votre aide pour le traduire en français. Participez à notre campagne de financement participatif pour nous permettre d’y parvenir : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/centenaire-de-l-institut-d-etudes-hispaniques-de-paris-sorbonne

couverture de la thèse d’Antonio Niño Rodríguez, « Cultura y diplomacia. Los hispanistas franceses y España, 1875-1931 » (Madrid, Centro Superior de Investigaciones Científicas, 1988).

Professeur d’histoire des Relations internationales à l’Universidad Complutense de Madrid, Antonio Niño Rodríguez a mené un travail de recherche, en vue d’obtenir le Doctorat en Histoire, sur les hispanistes français et l’Espagne, travail réalisé sous la direction de Juan Sisinio Pérez Garzón et avec le soutien de Bernard Vincent. Ce travail novateur, très remarqué, fut publié en 1988, sous le titre « Cultura y diplomacia. Los hispanistas franceses y España », par le CSIC (Centro Superior de Investigaciones Científicas), la Casa de Velázquez et la Société des Hispanistes Français, dans une édition conjointe qui associait des institutions importantes de notre champ disciplinaire, « l’hispanisme », et ce centre de recherche scientifique essentiel en Espagne que représente le CSIC. Cet ouvrage couvre la période allant des années 1875 – qui voient les débuts de la modernisation de l’université française, l’apparition de la « Revue Historique » et de « Romania » et, dans ce cadre, la naissance de l’hispanisme – à 1931, époque où l’institutionnalisation de la discipline est achevée, avec ses revues scientifiques encore existantes de nos jours, époque où sont fondées ces institutions représentatives de notre métier que sont la Casa de Velázquez et l’Institut d’Études Hispaniques de l’Université de Paris.

À l’occasion du centenaire de l’Institut, le Professeur Niño reprend les grandes lignes de son travail pionnier pour souligner comment notre Institut a été vecteur de culture et un outil diplomatique dans la période d’entre-guerres, important pour la collaboration universitaire binationale. En même temps Niño poursuit sa recherche, en évoquant son évolution à travers les soubresauts du siècle, entre la Restauration, la République et la Dictature. Quel fut le rôle de cet institut universitaire parisien, partie de la Sorbonne – jusqu’à son démembrement immédiatement postérieur aux événements de 68 ?

« Un siglo de hispanismo en la Sorbona » : voici le nouveau livre d’Antonio Niño Rodríguez, une contribution essentielle au Centenaire de l’Institut, à paraître prochainement.

Miguel Rodríguez


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search